D’innombrables espèces d’oiseaux sur un tout petit archipel – RIVIÈRE-DU-LOUP

L’archipel du Pot-à-l’Eau-de-Vie, la Mecque des ornithologues remplie d’une foule d’autres merveilles…

Par Francine Saint-Laurent
12 mai 2017

En effet, vous serez aux anges lorsque vous découvrirez les vastes colonies d’oiseaux marins des trois îles du petit archipel situé au milieu du fleuve Saint-Laurent (à deux heures à peine de Québec). Parmi des centaines de petites bêtes à plume, on peut voir le petit pingouin, le guillemot à miroir, le guillemot marmette et la mouette tridactyle, entre autres. Le petit pingouin, notamment, est la coqueluche des visiteurs.

Petits pingouins – Alca Torda | Source : vagabond54

Un canard précieux

Un autre oiseau vedette, l’Eider à duvet (Somateria mollissima), est l’oiseau emblématique de la Société Duvetnor, qui veille à la protection et à la conservation de ces îles à caractère sauvage, car on n’y voit aucune voiture. Les rares bâtiments qui s’y trouvent sont habités par le personnel et par les visiteurs. L’Eider à duvet est le plus gros canard de l’hémisphère Nord; il pèse en moyenne 1 800 g (4 livres). L’oiseau migrateur tapisse son nid de son propre duvet.

Eider à duvet, le mâle est plus coloré que la femelle | Source : MyImages – Micha

Les cueilleurs de duvet de canard

Chaque année, dans l’archipel, quelques personnes s’affairent à récolter – selon des règles très strictes – une partie du duvet dans des nids sauvages. Cette activité traditionnelle se pratique également ailleurs : en Islande, au Groenland, en Norvège, en Russie et en Finlande. Le duvet de l’Eider possède des propriétés uniques. Aucune espèce de canard ne possède un duvet de si haute qualité. Ce produit extrêmement rare et haut de gamme est utilisé pour la fabrication d’édredons, de manteaux et d’oreillers. La cueillette du duvet génère, pour la Société, des revenus qui lui permettent notamment de maintenir la protection du milieu, un habitat de choix pour l’Eider.

Caneton blotti au fond du nid tapissé d’un fin duvet | Source : Société Duvetnor

Observation

Un fait cocasse : afin de se protéger leurs canetons des prédateurs comme les goélands marins, les femelles forment des crèches. C’est ce qui explique qu’au début de l’été il n’est pas rare d’observer des dizaines de canetons en compagnie de deux ou trois femelles.

Dormir dans un phare au coeur du paradis des oiseaux

Sur l’île du Pot-du-Phare, vous pouvez séjourner dans un véritable phare construit en 1861 et ainsi vous abandonner aux bras de Morphée dans l’atmosphère du siècle dernier. Cependant, il faut réserver dès le début du mois d’avril. À défaut, sur l’île aux Lièvres, il est possible de séjourner dans une auberge, un chalet ou encore de faire du camping dans un cadre naturel, calme et agréable. Toutefois, ce n’est pas par hasard que le phare, cette magnifique sentinelle isolée qui se dresse au-dessus du fleuve, a été construit à cet endroit spectaculaire. Les eaux entourant l’archipel sont enveloppées d’un certain mystère. Des voix d’outre-tombe semblent parfois s’y élever, pour rappeler les nombreux naufrages et accidents survenus à bord des bateaux, comme en témoigne, près du phare, la tombe du soldat Yeoman, mort en 1814 sur le bateau Endeavor.

Restauration

La clientèle de l’auberge du Lièvre a le choix de deux copieuses tables d’hôte avec quatre services offerts dans la salle à manger. Si vous n’êtes pas un client de l’auberge, vous pouvez prendre des repas légers et humer l’odeur d’un bon expresso à un joli café tout près du débarcadère.

UN INSTANT MAGIQUE…

Notre photographe, Sébastien Bessette, nous fait part de quelques beaux moments qu’il a vécus sur l’archipel…

Après une visite guidée bien intéressante du phare de l’île du Pot-du-Phare, un bateau, le Sauvagîles, dépose notre petit groupe, qui aura l’occasion de passer quelques jours sur l’île aux Lièvres. Aussitôt débarqué, je ressens immédiatement la quiétude de l’endroit, un environnement vraiment paisible en plein coeur de la nature.

Le soir même, après un excellent souper à l’auberge du Lièvre, un membre du personnel m’indique un endroit idéal d’où photographier le coucher du soleil au bord du fleuve. Je pars immédiatement par le sentier conseillé. Environ 40 minutes plus tard, un superbe coucher de soleil m’attend au-dessus d’une eau calme et miroitante. Je prends quelques photos de la scène jusqu’à la noirceur complète. Durant tout ce temps, j’entends au loin des sons ressemblant étrangement aux hurlements d’une meute de loups. Le lendemain, on m’apprend que ces sons étaient ceux des loups marins, nom qu’on donne parfois aux phoques.

Pour en savoir davantage sur notre photographe :
sebastienbessette.com

Source : Sébastien Bessette

À SAVOIR AVANT DE PARTIR :

  • Il n’existe aucun guichet automatique sur l’archipel;
  • Meilleure période pour l’observation des oiseaux : du début de juin à la mi-juillet;
  • Une connexion Wi-Fi est disponible au café;
  • La société Duvetnor organise différentes excursions en bateau qui permettront aux visiteurs de faire de belles découvertes.

CONTACT :
Société Duvetnor Ltée
200, rue Hayward
Rivière-du-Loup (Québec)
Canada G5R 3Y9
Téléphone : 418 867-1660
Sans frais : 1 877 867-1660
info@duvetnor.com
duvetnor.com

POUR DÉCOUVRIR LES ACTIVITÉS ET LES ATTRAITS TOURISTIQUES DE LA RÉGION :
bassaintlaurent.ca

J’AGIS POUR LA NATURE!

Ajouter vos observations! Vous pouvez consulter eBird pour parcourir la liste d’oiseaux observés dans l’archipel et y ajouter les vôtres, s’il y a lieu. Pour ce faire, rien de plus simple. Aller sur : duvetnor.com/faune-a-decouvrir/un-refuge-pour-les-oiseaux.

Laissez-nous vos commentaires

Cet espace est le vôtre, n’hésitez pas à nous laisser vos remarques, commentaires ou suggestions.
Veuillez entrer vos commentaires
Veuillez entrer votre nom