Une rencontre exceptionnelle avec un louveteau à l’état sauvage!

Deux adeptes de la pêche vivent un moment unique et magique en pleine forêt québécoise!

Par Francine Saint-Laurent
Printemps – été 2019

« Nous avons vécu un moment que très peu de gens ont eu la chance de vivre », dit d’entrée de jeu Guy Charbonneau. Et croyez-moi, c’est un moment qu’ils ne sont pas près d’oublier, lui et sa conjointe, France Parent. Cette incroyable histoire a commencé alors qu’ils pêchaient en chaloupe sur le lac Gaotanaga, un immense plan d’eau situé dans la réserve faunique La Vérendrye. Et même si cette merveilleuse aventure date de six ans, ils s’en souviennent comme si c’était arrivé hier.

« On a entendu un hurlement qui m’a paru être celui d’un jeune loup qui se trouvait à quelque deux kilomètres de distance. On ne le voyait pas, car le son venait de trop loin. Je me suis mis à hurler à mon tour, et soudain la bête m’a répondu », de dire Guy Charbonneau.

La suite de son récit donne la chair de poule. « Le loup répondait à chacun de mes hurlements. Il se rapprochait de plus en plus près de nous. Soudain, on a aperçu une petite tache noire au loin. C’était un louveteau. Il s’est dirigé d’un pas rapide vers nous. » Notre pêcheur explique qu’une fois devant l’embarcation, la petite bête n’a pas hésité à sauter dans l’eau pour se diriger à la nage vers eux. Au moment où il était à quelques mètres à peine d’eux, un bruit émanant de la chaloupe l’a fait tressaillir. « Il a aussitôt rebroussé chemin et est retourné sur la plage pour hurler encore une fois.  Je ne comprends pas pourquoi il était tout seul. Avait-il été chassé par la meute? Je l’ignore. » Cette belle aventure s’est déroulée à la fin du mois d’août. Les femelles mettent bas entre avril et mai, donnant naissance à cinq ou six petits, quelquefois plus. Le louveteau devait avoir environ trois ou quatre mois lors de cette rencontre avec les humains. « Après quelques minutes, le jeune loup a décidé de regagner la forêt. Et nous avons cessé de l’entendre malgré nos appels incessants. »  Notre homme est retourné le lendemain, mais il n’a pas revu le louveteau. Un vrai fantôme. Il est parti comme il était venu…

Voir la vidéo :

Si vous avez des vidéos animalières inédites à nous faire découvrir, faites-les-nous parvenir. C’est avec plaisir que nous les diffuserons.

Laissez-nous vos commentaires

Cet espace est le vôtre, n’hésitez pas à nous laisser vos remarques, commentaires ou suggestions.
Veuillez entrer vos commentaires
Veuillez entrer votre nom